Rechercher
Accueil du site > Programmes > Écosystèmes > La Liste Rouge des Écosystèmes

La Liste Rouge des Écosystèmes

Depuis 2008, l’UICN a lancé la mise en place de la Liste Rouge des Écosystèmes afin de disposer d’un nouvel outil d’évaluation de l’état des écosystèmes. Cette liste est l’un des nouveaux "produits de connaissance" de l’UICN, destinée à devenir le pendant, pour les milieux naturels, de la célèbre Liste rouge des espèces menacées.

L’objectif :

L’objectif est de coordonner un processus de consultation menant à l’élaboration d’une méthodologie mondiale pour l’évaluation de l’état des écosystèmes, de manière analogue à la Liste rouge des espèces menacées de l’UICN.

Suite à la résolution 4.020 adoptée par les membres de l’UICN lors du 4eme Congrès mondial de la nature à Barcelone, en 2008, un premier projet de catégories et critères pour cette Liste Rouge des Ecosystèmes a été publié par Jon Paul Rodriguez dans Conservation Biology en février 2011 en français. Depuis, ces critères ont évolués et un article de David Keith, paru dans la revue PLOS ONE en mai 2013 vient valider la méthodologie d’élaboration. En savoir plus

Pour aboutir à la validation de la méthodologie, il a été nécessaire de tester les seuils et critères par la réalisation d’études de cas, à toutes les échelles. Pour encadrer la démarche, trois ateliers de travail se sont déroulés. Le premier en avril 2011 à la Smithsonian Institution de Washington (Etats-Unis), le second en septembre 2011 à la Tour du Valat (France) consacré à l’application aux zones humides, et le dernier en juillet 2012 au Centre de Suivi Écologique de Dakar (Sénégal), sur l’application aux écosystèmes sahéliens et milieux à peu de données disponibles. Le Comité français s’est tout particulièrement impliqué dans ce travail.

Deux idées émergent de cette initiative. La première est la réalisation d’une Liste Rouge Mondiale des écosystèmes terrestres, d’eau douce, marins et souterrains pour 2025, assurée par le groupe d’experts international de l’UICN. La seconde vise à l’application de la méthodologie à une échelle nationale et régionale (ex : Europe), par les comités nationaux et leurs commissions, les membres UICN ainsi que leur réseau de partenaires.

Le site de la Liste Rouge des Écosystèmes, récemment mis en ligne et rédigé dans les trois langues officielles de l’UICN (anglais, espagnol, français), servira à regrouper les études de cas réalisées jusqu’à la validation définitive de la méthodologie, puis les évaluations qui suivront.

Action du Comité français :

Le Comité français s’est fortement investi dans cette initiative depuis le premier atelier de 2011. En septembre de cette même année, Jon Paul Rodriguez, responsable de l’initiative auprès du siège de l’UICN, est venu présenter aux experts français le concept de cette Liste Rouge des Écosystèmes et recevoir leurs premiers avis.

Depuis, une première étude de cas a été menée, en partenariat avec la Fondation de la Tour du Valat (centre de recherche pour la conservation des zones humides méditerranéennes). Cette étude portant sur les zones humides de France métropolitaine visait à dresser un bilan objectif du degré de menace des écosystèmes considérés, mais aussi à participer à l’analyse critique de la grille méthodologique de la Liste Rouge des Écosystèmes, en vue d’une application à l’échelle nationale.

Cette étude a été valorisée lors du Congrès mondial de Jeju, l’exemple des « lagunes méditerranéennes » figurant comme particulièrement pertinent et qui sera intégrée dans la base de donnée mondiale. Télécharger le rapport

Toujours dans l’optique de faire valoir cette démarche auprès des acteurs de la préservation de la nature en France, un Groupe « méthodologique » d’experts référents a été formé au sein de la commission, coordonné par Brigitte Poulin (Tour du Valat), expert-référente dans le groupe de travail international sur les écosystèmes.

Ce groupe d’experts a pour missions de :

- poursuivre les réflexions méthodologiques au niveau national, en lien avec le groupe d’expert international

- assurer le suivi des études de cas qui seront menées, année après année, sur les différents écosystèmes français et d’outre-mer

- valoriser les travaux réalisés dans le cadre d’évènements thématiques, nationaux ou internationaux

En 2013, le Comité français est investi dans une nouvelle étude d’application de la méthodologie sur quelques écosystèmes forestiers métropolitains, en partenariat avec le Ministère en charge de l’Agriculture et des Forêts et de l’Office National des Forêts.

Contact

Pour toute information, merci de contacter :
Aurélien Carré – Chargé de Projet Liste Rouge des Écosystèmes.
Pauline Teillac-Deschamps – Chargée de Programme Écosystèmes.

Documents joints